CHARGEMENT

Taper pour chercher

Compléments Alimentaires

Les secrets de l’élixir du suédois

Partager

herbes elixir du suédoisSavant mélange de 59 herbes macérées aux vertus dépuratives, digestives et tonifiantes, l’elixir du suedois est également au cœur d’une légende aux origines insaisissables.

Une origine qui remonte à la nuit des temps

Pour comprendre l’histoire de l’elixir du suedois nous devons suivre la trace d’un de ses ingrédients essentiels : la Thériaque. Cette célèbre préparation à base de plantes, de minéraux, de miel et d’autres ingrédients trouve ses origines à Rome, dans l’Antiquité, où elle remplissait le rôle de contrepoison, à une époque où l’empoisonnement de ses rivaux et ennemis était chose courante.

mortier elixir du suedoisLa Thériaque traversa ensuite les âges en subissant quelques modifications et variantes jusqu’au XVIe siècle où elle fut source d’inspiration pour le célèbre médecin  et philosophe Paracelse. Celui-ci reprit la plupart des ingrédients d’origine de la Thériaque dans le but de créer un « élixir de longue  vie », sorte de panacée universelle.

Plus tard, lorsque le roi Gustav II de Suède chargea son médecin de lui fabriquer un remède capable de le prémunir de toute maladie et de toute fatigue, le docteur suédois Laurentius Erici s’inspira à son tour de la recette de Paracelse pour créer son propre assemblage de plantes. Y parvint-il ? Les chroniques de l’époque rapportent en tout cas que le roi et sa garde ne se reposaient jamais plus de quatre heures par nuit. Et c’est ainsi que le fameux elixir du suedois obtint son qualificatif « suédois ».

Le secret de l’elixir du suedois fut ensuite transmis de génération en génération jusqu’au XVIIIe siècle, où le Dr Samst fixa définitivement sa composition. A cette époque, les herbes médicinales tombèrent malheureusement dans l’oubli au profit de l’apparition de la chimie moderne.

maria treben elixir du suedoisC’est au XXe siècle que l’elixir du suedois refit son apparition par l’entremise de Maria Treben. Cette herboriste autrichienne consacra sa vie à faire connaitre les bienfaits de l’elixir du suedois après avoir elle-même expérimenté son efficacité alors qu’elle avait contracté le typhus dans un camp de réfugiés en Bavière lors de la seconde guerre mondiale. Dans son célèbre ouvrage « La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu », Maria Treben présente l’elixir du suedois comme un remède capable de guérir pratiquement tous les maux.

Finalement, les premiers elixirs du suedois furent commercialisés dans les pharmacies allemandes à l’initiative du Dr Peter Theiss, suite à sa rencontre avec Maria Treben dans les années ‘70.

Secrets de fabrication de l’elixir du suedois

elixir du suedoisTrès prisés au Moyen-Âge, les élixirs sont des macérations de plantes dans un liquide alcoolisé titrant à 20° ou plus. L’alcool permet d’extraire efficacement les substances actives et assure une bonne stabilisation de la préparation. La recette originale de l’elixir du suedois utilise de l’alcool à 40° mais il existe désormais des versions « allégées » à 17,5° par exemple.

Digestif par excellence, l’elixir du suedois est principalement constitué de plantes amères qui agissent sur les fonctions hépatiques, digestives et rénales.

La composition de l’elixir du suedois est complexe. En voici les ingrédients :

  • L’aloès : stimule délicatement la digestion. Elle est astringente, cicatrisante, désinfectante et laxative en usage interne.
  • Les feuilles de séné : exercent une action digestive et laxative.
  • La racine d’angélique : stimule la sécrétion de la bile et des sucs gastriques et pancréatiques. Elle est tonique et reconstituante.
  • La racine de carline des Alpes (proche du chardon) : propriétés dépuratives.
  • La racine de zédoaire : réputée pour aider la digestion et soulager les coliques.
  • La racine de rhubarbe : purgative, c’est un tonique amer qui augmente la sécrétion biliaire et fait office de régulateur du transit.
  • Le camphre : antiseptique, il active la circulation sanguine et exerce une action tonique.
  • La manne (fruit du frêne) : stimule le péristaltisme intestinal et est utilisée comme laxatif doux.
  • La myrrhe : combat les infections des muqueuses et protège l’intestin.
  • Le safran : stimulant, il est aussi excellent pour calmer les spasmes de l’estomac.
  • La Thériaque : constitue le « catalyseur » de l’elixir du suedois. Elle adoucit l’action de certaines des plantes ci-dessus et augmente l’efficacité de plusieurs autres. La Thériaque constitue l’ingrédient qui unit l’ensemble des composants de l’elixir du suedois.herbes du suedois

Si vous désirez préparer vous-même votre elixir du suedois, pas de panique : il est possible d’acheter le mélange d’herbes adéquat, que vous pourrez ensuite faire macérer dans l’alcool de votre choix.

La redoutable efficacité de l’elixir du suedois

L’elixir du suedois est un remède adaptogène. À la fois tonique et apaisant, stimulant et anti-stress, il facilite l’adaptation de l’organisme au changement. Bref, l’elixir du suedois  incarne à lui seul un protocole complet de détoxication et de régénération naturopathique.

Action dépurative

L’elixir du suedois agit en profondeur sur le foie et les intestins, nettoyant l’organisme des toxines accumulées par un mode de vie sédentaire. Ce faisant, il prévient de nombreuses pathologies qui n’ont – apparemment – rien à voir avec le foie ou les intestins.

Un exemple ? Un foie défectueux qui ne filtre plus bien entraine une surcharge des reins… qui peut à son tour provoquer une mauvaise qualité du sang et un souci de pression sanguine. En intervenant sur le foie, l’elixir du suedois peut donc avoir une incidence sur les soucis sanguins.

Action digestive

L’elixir du suedois contribue à régulariser l’ensemble de l’activité digestive et soulage de ce fait toutes les gênes et douleurs liées au système digestif. Ce faisant, l’elixir du suedois permet également d’économiser une grande quantité d’énergie organique auparavant dépensée dans les efforts inutiles de digestion.

Action tonique

L’elixir du suedois agit comme « remontant ». Son action revitalisante est due :

  • d’une part aux plantes amères qui entrent dans sa composition et qui sont pratiquement toutes des toniques.
  • d’autre part à la libération de l’énergie qui était auparavant monopolisée par une digestion difficile.
Tags:
Aurelie

Aurélie rédige des articles pour le blog Aroma-zen depuis 2012 sur tous les sujets qui touchent au bien-être: aromathérapie, phytothérapie, beauté bio...

  • 1

Vous pourriez aussi aimer