CHARGEMENT

Taper pour chercher

La phytothérapie ou comment se soigner avec les plantes

Divers

La phytothérapie ou comment se soigner avec les plantes

Partager

Introduction

 

Le terme de “phytothérapie” désigne le fait de se soigner par les plantes.

La phytothérapie utilise la partie active des plantes ayant des propriétés thérapeutiques. L’utilisation des plantes thérapeutiques remonte à la nuit des temps. Elles s’utilisent à l’état frais (dans des salades ou des plats de crudités), en infusion, décoction ou macération. La plupart des principes actifs de la plante seront dissous, d’autres cependant seront détruits sous l’effet de la chaleur. La macération à froid, elle, préserve les principes actifs de la plante mais n’en permet pas l’extraction intégrale.

La phytothérapie à travers les âges

 

La phytothérapie est sans doute la plus ancienne médecine du monde. En Iraq (Shanidar), dans la tombe d’un homme de Neandertal (environ -60 000 ans av. J.-C.) se trouvaient 8 espèces de pollens de plantes, communément utilisées pour se soigner. Ce qui pourrait correspondre à une hypothèse que déjà à cette époque, l’être humain connaissait les plantes médicinales.

 

Pour l’anecdote, on a identifié : achillée millefeuille, bleuet, chardon doré, muscari, rose trémière, séneçon, éphédra. Dans les objets que transportait un homme momifié, découvert dans les Alpes Italiennes, qui avait vécu entre -3350 et -3100, se trouvait un petit sac contenant vraisemblablement un remède à base de champignons, contre les parasites intestinaux.

 

Explications

 

Modes d’utilisation des plantes médicinales

 

Les plantes possèdent des principes actifs très puissants qui se trouvent soit dans les racines, l’écorce, les feuilles, les sommités fleuries, les fruits, la résine…. Les parties utilisées de la plante varient d’une espèce à l’autre, ou pour une même plante selon l’effet désiré.

 

La tisane de plantes est l’utilisation la plus connue de plantes médicinales, mais il existe une grande variété de modalités : en usage externe (cataplasmes, compresses, collyre, bain de bouche, bains…) ou en consommation (ingestion, cure, infusion, décoction … ), en fumigation, en inhalation…

 

Usage externe

 

Selon les indications thérapeutiques, la plante est prise en infusion, décoction, réduite en poudre, ou encore dans un vin, un vinaigre, un élixir, un sirop.

* Pour soulager la douleur d’une piqûre d’insecte: vous pouvez aussi bien frotter avec des feuilles fraîches de plantain (en espérant que vous vous trouvez dans un endroit non pollué) ou encore avec du baume de plantain déjà préparé.

 

* Bain buccal : vous vous gargarisez avec une solution de clou de girofle ou vous mastiquez, sans avaler. Déposé dans une dent douloureuse pour soulager la douleur il agit comme anesthésique local.

 

Pour masser et faire pénétrer les principes actifs des plantes, on utilise une huile de massage ou des pommades, des baumes, des onguents, qui sont moins fluide.

 

Usage interne

 

Selon les indications thérapeutiques, la plante est prise en infusion, décoction, réduite en poudre, ou encore dans un vin, un vinaigre, un élixir, un sirop.

Un sirop aide à faire passer le goût des plantes trop amères et est mieux accepté par les enfants.

 

Découvrez nos produits de phytothérapie…

 

Tags:
Laura

Rédactrice pour le blog Aroma-zen, Laura aborde tous les sujets mais son domaine de prédilection reste les huiles essentielles.

  • 1