CHARGEMENT

Taper pour chercher

Le miel de Manuka de A à Z

Divers

Le miel de Manuka de A à Z

Partager

Le miel de Manuka est produit par les abeilles qui butinent les fleurs du Manuka, un arbrisseau cousin du tea-tree qui pousse en Nouvelle-Zélande.

Un peu d’histoire

Véritable « arbre de santé », le Manuka est connu depuis des siècles dans la médecine traditionnelle du peuple Maori. Le Tohunga, guérisseur Maori, utilisait jadis des décoctions de feuilles et d’écorce bouillies du Manuka pour soulager divers maux de la sphère ORL. Appliquées sur la peau, cette préparation avait également un puissant effet sur les altérations cutanées superficielles et une action bénéfique sur divers problèmes de peau.

Un miel unique au monde

Tous les miels contiennent une molécule antiseptique appelée « peroxyde d’hydrogène ». Cependant, si cette molécule est efficace dans une éprouvette de laboratoire, elle est malheureusement détruite lorsqu’elle entre en contact avec les fluides et tissus corporels. Elle n’a donc pas d’effet sur l’homme.

Le miel de Manuka, quant à lui, possède une activité supplémentaire qui n’est pas due au peroxyde d’hydrogène et qui reste efficace sur l’humain. Il s’agit de l’activité « non peroxydique » qui a été découverte par le Pr Peter Molan de l’Université de Waikato en Nouvelle-Zélande, et confirmée par plus de vingt années de recherches et de nombreuses publication scientifiques dans des titres de renommées mondiales.

Cette activité unique confère au Manuka des propriétés antibactériennes exceptionnelles, qui en font un excellent remède naturel aussi bien en utilisation interne qu’en applications cutanées.

En ingestion, le miel de Manuka:

* Assaini la sphère ORL (gorge, bouche, gencives, sinus…)
* Assaini et apaise l’estomac et le système digestif

En application, le miel de Manuka:

* Aide à réparer les lésions cutanées,
* Exerce un effet réparateur sur les peaux très sèches et abîmées,
* Apaise les piqûres d’insectes et les brûlures légères.

Des déclinaisons multiples

Délicieux, le miel de Manuka peut être consommé tel quel, sur une tartine ou dans une boisson chaude, comme  n’importe quel miel.

Vous pouvez également l’appliquer directement sur la peau pour bénéficier de son action réparatrice ou opter pour une crème réparatrice à base de miel de Manuka.

Enfin, le miel de Manuka se décline en différents remèdes à destination de la sphère ORL: spray buccal, spray nasal, pastilles pour la gorge, sirop et même dentifrice.

Pas fan de miel? Vous pouvez également opter pour l’huile essentielle de Manuka obtenue par distillation de l’arbuste.

Efficacité mesurée scientifiquement

Tous les miels de Manuka ne possède pas la même efficacité. L’indice « IAA » (indice d’activité non-peroxydique) permet de mesurer et de garantir l’efficacité de chaque miel. On utilise également le terme anglais  « UMF » (Unique Manuka Factor) pour mesurer cette efficacité testée en laboratoire.

Par exemple, un miel de Manuka ayant une action non peroxydique identique à une solution aqueuse à 10% de phénol (puissante molécule antiseptique), portera l’indice IAA 10+.

Attention, tous les miels de Manuka ne possèdent pas nécessairement une activité non peroxydique suffisante pour être significative. C’est par exemple le cas de certains miels de Manuka biologiques produits sur l’ile Sud de la Nouvelle-Zélande, qui souffre d’un climat froid et humide. A l’inverse, les miels produits sur l’île Nord et issus de plants de Manuka sauvages (sans pesticides) sont généralement plus efficaces.

Pour aller plus loin…

En avril 2008, le Professeur Henle de l’Université technique de Dresde, en Allemagne, a identifié le Methylglyoxal comme étant le composé principal de l’activité non peroxydique du miel de Manuka.

C’est pourquoi l’efficacité de certains miels de Manuka est maintenant exprimée via l’indice « MGO » qui indique la teneur du miel en Methylglyoxal (un indice de 100 représente 100 mg de Methylglyoxal par kilogramme).

Cependant, le Methylglyoxal n’est pas responsable à lui seul de l’activité antiseptique unique du miel de Manuka, qui s’explique en réalité par les effets combinées de plusieurs facteurs: taux de methylglyoxal mais aussi taux de pollen de Manuka dans le miel, taux d’enzymes, activité peroxydique..

Pour exprimer cette action combinée, on utilise dès lors l’indice « TPA » (Total Peroxyde Activity), qui tient compte de ces multiples facteurs.

 

 

Tags:
Aurelie

Aurélie rédige des articles pour le blog Aroma-zen depuis 2012 sur tous les sujets qui touchent au bien-être: aromathérapie, phytothérapie, beauté bio...

  • 1

Vous pourriez aussi aimer